Pourquoi embrasse-t-on la main du prêtre?

https://franceofmyheart.wordpress.com

http://heartquestionsandanswers.wordpress.com

http://canadaofmyheart.wordpress.com

CANADA OF MY HEART

HEART QUESTIONS & ANSWERS

FRANCE OF MY HEART

16 - 1-1.jpg

 

10301430_592174010902588_1431000294894322892_n.jpg

Ce n’est pas la main d’un homme qui est embrassée, 

c’est le saint Sacrement de la prêtrise qui est embrassé par les fidèles.

2258c66c65e06ca2510529b160be386d.jpg

Pourquoi embrasse-t-on la main du prêtre?

http://divine-liturgie-orthodoxe.blogspot.com

DIVINE LITURGIE ORTHODOXE

En occident, beaucoup de personnes sont surprises voire choquées que les chrétiens orthodoxes embrassent avec piété la main des prêtres. Elles y voient comme un geste de soumission archaïque, servile, voire superstitieux. Rappelons que cet usage existait autrefois, même dans le monde latin (sans doute un reste aujourd’hui disparu des usages la Tradition Orthodoxe).

Il faut bien comprendre la raison profonde de ce geste selon les motifs de piété, non selon les convenances de ce monde oublieux de Dieu:

Pourquoi embrasse-t-on la main du prêtre? Quel sens?

Lorsque la main du prêtre est embrassée, ce n’est pas la personne du prêtre qui l’est mais le Mystère (Sacrement du sacerdoce) qu’il porte en lui. En outre, le prêtre est le Serviteur des fidèles.

Les prêtres sont des hommes pécheurs, mais ils portent en eux un charisme d’une incroyable sainteté pour le Service du Peuple Royal de l’Eglise: les baptisés.

Les prêtres, lorsqu’ils se rencontrent entre eux s’embrassent mutuellement la main, pour vénérer dans leur confrère la Présence de ce très grand Mystère de Sainteté. Après avoir fait cela, ils s’embrassent par trois trois fois normalement pour se saluer fraternellement, comme des chrétiens, membres d’une même Famille: l’Eglise Orthodoxe du Christ.

Prêtres et fidèles forment une seule unité indivisible en Dieu:

Les prêtres et les fidèles constituent TOUS ENSEMBLE, le Peuple de Dieu. Voilà pourquoi (sauf dans des situations tout à fait exceptionnelles -Saint Théophane le reclus par exemple-) les prêtres ne célèbrent JAMAIS seuls, en secret. Un prêtre ne peut célébrer seul la Divine Liturgie car le Peuple Royal doit être la pour proclamer les “AMEN” à chaque prière faite. Il faut au moins une personne qui assiste aux Services célébrés par ce ministre de Dieu.

Les prêtres sont les pasteurs qui guident les fidèles de l’Eglise du Christ, tandis que les laïcs sont les brebis douées de raison, qui vont et sont guidées dans l’Enclos du Christ. Le prêtre qui, comme Ministre du Très-Haut, célèbre la Divine Liturgie, est en même temps, comme baptisé, un membre de l’Eglise qui, selon Saint Paul, est le Corps vivant et vivifiant du Christ.

Nous, chrétiens orthodoxes, nous sommes tous membres du Christ.

Nous sommes aussi membres les uns des autres: NOUS SOMMES LE PEUPLE DE DIEU, nous sommes l’Eglise du Christ, le Corps du Christ.

LE ROI DE SERBIE S’INCLINE DEVANT

LE SACERDOCE D’UN JEUNE PRÊTRE DE 30 ANS

(histoire vraie)

MilosObrenovic_1848.jpg

Le roi Milos Ier Obrenović de Serbie

En 1815, alors que Milos 1er état Roi de Serbie, il s’en alla avec sa famille assister à la Divine Liturgie à la chapelle du Palais.

Le chapelain étant âgé et malade, on fit appel à un jeune prêtre âgé de 30 ans qui venait d’être ordonné.

La Liturgie étant célébrée, le prêtre distribua l’antidoron*.

Le roi qui était âgé, s’approcha le premier. Le prêtre, en lui donnant l’antidoron, retira respectueusement sa main pour que le roi ne l’embrasse pas.

C’est alors que le roi lui dit avec gravité et autorité: “Père, donne-moi ta main et ne la retire pas parce que ce n’est pas ta main à toi que j’embrasse, c’est la prêtrise que tu as reçu! C’est la prêtrise du Christ que j’embrasse; c’est devant elle que je m’incline. De nos deux mains, c’est la tienne qui est supérieure”.

*L’antidoron est le pain béni pendant la Liturgie et distribué par le prêtre après à la fin de la Liturgie à tous les fidèles.

La joie de la prêtrise…la joie de servir le Peuple de Dieu

Cette histoire illustre combien est sublime la dignité de la prêtrise. Nous devons (évêques, prêtres, diacres, fidèles) avoir respect et faire honneur à la dignité de la prêtrise pour elle-même, puisqu’elle est participation à la Prêtrise de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Christ, le seul Grand-Prêtre.

Sans le Mystère de la Prêtrise, aucun sacrement ne peut-être célébré.

Le prêtre n’a pas une prêtrise “à part” ou “à lui”. Il porte en lui la prêtrise du Christ. Il la porte dans son âme, dans tout son être.

Il enseigne, il guide le Peuple de Dieu. Il guérit et administre (au sens le plus noble du terme) ce Peuple “comme quelqu’un qui a autorité (Mat. 7:29), par le Charisme de la prêtrise.

Pour l’Institution de l’Eglise du Christ, le prêtre et la Divine Liturgie sont absolument indispensables. Sans l’un et sans l’autre nous ne sommes pas Eglise mais tout simplement une association philantropique, une organisation quelconque, comme les groupes protestants.

Article inspiré par l’ouvrage “Expériences Liturgiques”, écrit par l’Archiprêtre Stéphanos k. Anagnostopoulos (Editions Le Pirée 2008) p.20.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s